Le HCDS va accorder une attention aux recommandations de la Fédération Syndicale Mondiale

Le Haut conseil pour le dialogue social (HCDS) va accorder une attention particulière aux recommandations formulées par la fédération syndicale mondiale (FSM), a indiqué sa présidente, Innocence NTAP Ndiaye, ce dimanche à Rufisque, à l’occasion d’un atelier sur la formation syndicale.

’’Les résolutions que contient le rapport de la FSM qui nous est transmis vont contribuer à une meilleure prise en compte des doléances des travailleurs. Et c’est avec grand intérêt que nous les examinerons’’, a-t-elle déclaré.

’’L’atelier à l’initiative de la FSM sur la formation syndicale est légitime, parce qu’elle capitalise une expérience intéressante. Les problèmes de chômage ainsi que ceux auxquels font face les travailleurs admis à faire valoir leurs droits à la retraite se posent aujourd’hui dans tout le monde. Et c’est dans l’unité qu’on va les régler’’, a souligné Innocence Ntap Ndiaye.

Pour la présidente du HCDS qui intervenait à l’occasion de la cérémonie de clôture de l’atelier de formation des syndicats affiliés et amis de la FSM, les problèmes en question sont dues entre autre aux ’’crises financières que certains pays traversent et la baisse des cotisations sociales’’.

Le coordonnateur national de la FSM, Cheikh Alassane Séne, a de son côté réaffirmé la volonté de sa structure de compter sur le HCDS pour la résolution des problèmes des travailleurs.

’’Nous nous félicitons de la participation à la cérémonie de clôture de notre atelier de la présidente du HCDS. C’est la preuve de l’importance que le gouvernement accorde à nos activités. Et nous voulons compter sur le HCDS pour une meilleure prise en compte de nos doléances par le gouvernement’’, a déclaré M. Séne.

Autres source: Rewmi.com - APS

Grève des Collectivités locales

C’est la fin du calvaire pour les populations. Après 96 heures de grève, les travailleurs des Collectivités locales ont repris le travail hier, au grand bonheur des populations. Ces dernières ont pris d’assaut les services d’état civil, dès les premières heures de la matinée. Mme Diaw, officier d’état civil à la Commune de Fass Gueule-Tapée, explique: « Ce matin, il y avait un grand rush, à cause de  la grève de cette semaine. Mais là, il n’y a rien à signaler. Tout se passe bien. » Du côté des usagers, l’on se satisfait de pouvoir enfin obtenir ses papiers. A la mairie de la Médina, la situation est la même. « La grève est terminée », déclare l’agent trouvé au service d’état civil. La situation a pu se décanter avec l’implication de la présidente du Haut Conseil du Dialogue Social (HCDS), Mme Innocence NTAP Ndiaye.

Visite de courtoisie à Madame Innocence NTAP Ndiaye Présidente du Haut Conseil du Dialogue Social par la Fédération Syndicale Mondiale (FSM)

La délégation étaient composée de responsables syndicaux venus du Bénin, du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, du Gabon et du Sénégal tous affiliés à la Fédération Syndicale Mondiale (FSM) .
Elle était conduite par Monsieur Cheikh Alassane Séne Coordonnateur Pays de la FSM et par Monsieur Quim Boix représentant le Secrétaire Général de la F.S.M, Monsieur Georges Mavrikos.
Cette visite s’effectue en prélude à la cérémonie d’ouverture du séminaire de formation prévu à Dakar du 12 au 14 Février 2015.
Le thème :  » Les pensionnés et retraités en Afrique »
Le Dimanche 14 Mme Innocence  NTAP NDiaye va procéder à la clôture des travaux.

Grève de l’Intersyndicale des Agents Municipaux – Mme Innocence Ntap Ndiaye tente la médiation

La Présidente du Haut Conseil du Dialogue Social, Mme Innocence NTAP Ndiaye, a reçu lundi dernier, l’Intersyndicale des agents des collectivités locales. Selon elle, son rôle est de rapprocher l’Etat et les travailleurs municipaux.

Depuis plusieurs semaines, les conseils municipaux, centres et postes de santé, centres socioculturels, centres d’état-civil sont perturbés à cause d’une grève. Les agents dénoncent le non-respect de l’accord signé entre l’Etat et les agents des collectivités locales depuis l’année dernière. C’est dans ce sens que le Haut Conseil du Dialogue Social (Hcds) a saisi les responsables syndicaux pour un dialogue franc et sincère. Innocence Ntap Ndiaye a tenu à préciser que l’institution qu’elle dirige a pour but de voir les lignes de rapprochement ; mieux, faire de la médiation. Cette initiative entre en parfaite harmonie avec la mission que le chef de l’Etat, Macky Sall, lui a confiée.

Devant la Présidente du Hcds, Sidiya Ndiaye a battu en brèche les accusations de certaines autorités. « Nous ne sommes à la solde d’aucun politique. Nos familles sont disloquées à cause des conditions difficiles que nous vivons. Nous sommes dans le champ social et restons responsables », a-t-il précisé en introduction. Il est revenu sur la date butoir de la mise en place de la Fonction Publique locale qui était fixée au 30 septembre 2015. « Des agents pensent que sa réalisation relève d’un éléphant blanc », note Sidiya Ndiaye. Il a indiqué qu’il est hors de question de surseoir au mot d’ordre de grève si les points revendicatifs ne sont pas satisfaits.

Sérigne Mansour Sy Cissé

Autres source: Le Soleil du Jeudi 11 février 2016

Audience accordée à Monsieur Kondé SANGBANA Président du Conseil National du Dialogue social du Togo

Au cœur des discussions le modèle sénégalais d’institutionnalisation du dialogue social. Il faut dire que dans la sous région le Sénégal est le seul pays à avoir élevé l’ancien Comité de Dialogue Social au rang de Haut Conseil. L’occasion a été saisie par la Présidente du Haut Conseil pour retracer les avancées enregistrées par le Sénégal dans la gestion du social sous la conduite de Son Excellence Monsieur Macky Sall et du Chef du Gouvernement, Monsieur Mouhammed B. A. Dionne.

Audience avec Monsieur Kondé SANGBANA Président du Conseil National du Dialogue social du Togo, Monsieur Jules ONI Spécialiste dialogue social et administration du travail BIT Dakar, Monsieur Charles FAYE Vice Président Employeur du Haut Conseil du Dialogue Social.

François Xavier Thiaw nommé président du Réseau des journalistes en dialogue social et négociation collective

La formation à l’endroit des professionnels de l’information sur le dialogue social a été clôturée hier, mercredi 13 janvier avec la mise en place d’un réseau de journalistes. Organisée par le Haut conseil du dialogue social, la rencontre a été une tribune d’échanges entre les deux entités afin de mieux maitriser les droits et devoirs dans les instances de travail et les contours d’une négociation collective.

Installation du Haut Conseil du Dialogue Social

Le Haut conseil du dialogue social du Sénégal (HCDS), composé de 30 membres nommés par le chef de l’Etat pour une durée de trois renouvelables, a été installé vendredi à Dakar, par Mansour Sy, ministre du Travail, du Dialogue social, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions.