Lancement de la Caravane des Petites et Moyennes Entreprises (PME)

Lancement de la Caravane des Petites et Moyennes Entreprises (PME) 2016 à GUEDIAWAYE: Alioune SARR et Innocence NTAP Ndiaye prônent le leadership économique pour les femmes et les jeunes:

Les femmes chefs d’entreprise, les teinturières, les couturières, les horticultrices, les marchants ambulants étaient à l’esplanade de la mairie de Guédiawaye, pour prendre part au lancement officiel de la caravane 2016 des P.M.E. dans une cérémonie présidée par M. Alioune Sarr, Ministre du Commerce, du Secteur Informel, de la Consommation, de la Promotion des Produits Locaux et des PME. Il avait à ses côtés Mme Innocence NTAP Ndiaye, Présidente du Haut Conseil du Dialogue Social, des représentants du Préfet du Département et du Maire de la ville. D’emblée, M. Cheikh Ndongo Guèye a, au nom de M. Aliou Sall, remercié les autorités d’avoir porté leur choix sur leur localité qui s’inscrit dans un processus de modernisation et peut saisir cette occasion afin de montrer le potentiel économique et artisanal de ses habitants. Il appelle de tous ses vœux l’édification d’une maison de l’entreprise à Guédiawaye ; ce qui leur permettrait de fédérer les forces dans le but de promouvoir l’entrepreneuriat des femmes, des jeunes et apporter une assistance aux porteurs de projets dans une dynamique inclusive en y associant toutes les parties prenantes. Les femmes ont abondé dans le même sens mais voudraient être mieux orientées vers les institutions financières et bancaires pour profiter d’opportunités diverses en relations d’affaires et de partenariat. Mme Innocence NTAP Ndiaye a reconnu que cette manifestation est venue à son heure car elle se tient dans un contexte de mise en œuvre de réformes devant concourir à la transformation structurelle de l’Economie et de la croissance. Selon Mme Ndiaye, en inscrivant cette caravane dans l’optique de développement des PME et de vulgarisation du Programme d’Appui au Secteur Informel, le ministre s’engage dans l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal Émergent, l’unique référentiel des politiques économiques et sociales dans notre pays à l’horizon 2035. Elle a réitéré la disponibilité du Haut Conseil du Dialogue Social à établir une synergie féconde entre le ministère du commerce et les collectivités locales. Prenant la parole, M. Alioune Sarr a affirmé que la caravane a été organisée pour favoriser une meilleure connaissance des nouveaux dispositifs mis en place par le Gouvernement, relatifs aux services financiers et non financiers et à l’environnement juridique, fiscal et administratif propice au développement des PME. Après le lancement officiel de la caravane des PME 2016, le ministre du commerce, accompagné des autorités, a visité des unités de production tenues par les femmes transformatrices de produits locaux.

Dialogue social: le Sénégal et la Côte d’Ivoire échangent leurs expériences

La Côte d’Ivoire et le Sénégal échangent depuis, lundi, leurs expériences en matière de dialogue social, gage d’une paix durable dans ces deux pays ouest-africains, a constaté APA au cours de la rentrée solennelle du Conseil national du dialogue social de Côte d’Ivoire qui se tient à Abidjan. La Présidente du Haut Conseil du dialogue social du Sénégal (HCDS), Innocence NTAP Ndiaye, a confié, mardi, dans un entretien à APA qu’elle est présente à Abidjan « pour faire un partage d’expériences, pour faire une sorte de brainstorming entre nos deux institutions pour qu’on ait le mieux pour la sous-région de façon générale ». « Nous avons les mêmes problèmes partout. Il serait bon qu’on puisse avoir une plate-forme d’échanges de communication, d’informations sur nos expériences respectives », a-t-elle souligné, saluant le Premier ministre ivoirien Daniel Kablan Duncan et son ministre de la l’emploi et de la protection sociale Moussa Dosso pour l’invitation adressée au Haut conseil du dialogue social du Sénégal. Selon la présidente du HCDS, le Sénégal a effectué plusieurs avancées significatives dans le domaine. « Après la mise en place du Conseil, il a été signé la Charte du Dialogue social » alors piloté par un Comité national de dialogue social qui a été érigé au rang de Haut Conseil en 2013, a rappelé Mme Ndiaye. « Par la suite, on a organisé les élections de représentativité de centrales syndicales qui est le gage d’un dialogue social de qualité. La Côte d’Ivoire a tracé également la même voie », vante la Présidente du HCDS. Pour Innocence NTAP Ndiaye , les pays africains comme le Sénégal et la Côte d’ Ivoire ont besoin de dialogue social pour leur développement, notamment l’émergence à l’horizon 2020.« C’est avec le temps que les populations vont s’approprier cet outil. Il faut sensibiliser et nous sommes sur cette voie », a-t-elle indiqué, rendant hommage au Président Macky Sall et à son homologue ivoirien Alassane Ouattara qui ambitionnent de hisser leur pays respectif à un niveau émergent. « Pour un dialogue social de qualité, nous devons aller ensemble, dans la même direction mais au même rythme. Il ne faudra pas que l’un parte plus vite et que l’autre partie soit plus lente que l’autre », a averti la présidente du HCDS dont les 30 membres ont été nommés seulement qu’en 2015. Sur le cas ivoiriens, conclu la présidente du HCDS, « les échanges augurent de bons jours pour le dialogue social en Côte d’Ivoire ». Innocence NTAP Ndiaye animera, mercredi à Abidjan, un panel dont l’objectif est de tendre vers la mise en place d’un réseau des Conseils de dialogue social de la sous-région. Les Conseils nationaux de dialogue social qui reposent généralement sur un principe tripartite (Etat-patronat et travailleurs) sont de plus en plus, une exigence du Bureau International du Travail (BIT).

Autres sources: www.abidjan.net - APA News

Cérémonie de rentrée solennelle du « Conseil National du Dialogue Social » (CNDS) à Abidjan (Côte d’Ivoire)

La Présidente du Haut Conseil du Dialogue Social (HCDS), Innocence Ntap Ndiaye, est l’hôte de son homologue de la Côte d’Ivoire, ce lundi 11 Juillet 2016. Dans le cadre du lancement de ses activités pour l’année 2016, le Comité national du dialogue social du pays de Ouattara organise sa rentrée solennelle aujourd’hui, à Abidjan. Le thème retenu est «le dialogue social, socle de développement économique et social». La cérémonie est placée sous le parrainage du Premier ministre, Daniel Kablan DUNCAN.

Visite de travail de la Coordonnatrice Nationale de Projet Bureau de l’Organisation Internationale du Travail (O.I.T.) à Alger pour les Pays du Maghreb

Visite de travail de Mme Wassila OULD HAMOUDA D’BICHI, Coordonnatrice Nationale de Projet Bureau de l’Organisation Internationale du Travail (O.I.T.) à Alger pour les Pays du Maghreb.
Mme Innocence NTAP NDIAYE Présidente du Haut Conseil du Dialogue Social entouré de l’encadrement et de certains membres du Bureau du H.C.D.S.

Journée Internationale des Gens de Mer: Innocence NTAP Ndiaye magnifie la capacité de Mr Mahammed Boun Abdallah DIONNE

Innocence Ntap magnifie la capacité de Mahammed Boun Abdallah Dionne à rendre opérationnelle la vision du chef de l’Etat.

 La journée internationale des gens de la mer a été célébrée ce week-end. Cette rencontre, présidée par le ministre de l’Economie maritime, M. Oumar Guèye, a servi de tribune à Mme Innocence NTAP Ndiaye pour magnifier la capacité du Premier ministre, Mouhamed  Dionne à rendre opérationnelle la vision du Chef de l’Etat.

 A l’instar de la communauté internationale, le Sénégal a célébré ce week-end  la journée internationale des gens de la mer. Cette cérémonie organisée par l’Agence nationale des affaires maritimes, a été présidée par le ministre de tutelle, Oumar Guèye, en présence de son collègue en charge du travail, Mansour Sy  et de la présidente du Haut conseil du dialogue social, Innocence NTAP Ndiaye. Se succédant au micro, les acteurs s’affairant autour du secteur maritime, ont tous plaidé une amélioration sensible de leurs conditions de travail, devant le regard attentif des autorités.

La présidente du Haut conseil du dialogue social dira d’emblée dans son allocution : «Je voudrais, à l’entame de mes propos, vous exprimer le plaisir que j’éprouve à me retrouver parmi vous.

Je dirais même un honneur en raison de la vaillance de ceux que la communauté internationale célèbre aujourd’hui.

Monsieur le Ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, je voudrais vous exprimer toute ma gratitude pour m’avoir associée à cette importante manifestation.

De plus, je salue le choix porté sur le majestueux Grand Théâtre national de Dakar pour magnifier la non moins gigantesque œuvre des gens de mer.

Ces travailleurs qui, en compagnie de leurs employeurs, les armateurs, bravent les mers, loin de leurs familles, pour assurer 90% du commerce mondial.» En effet, pour la patronne du Haut conseil du dialogue social,  il est judicieux de prendre toutes les dispositions idoines pour promouvoir le travail décent dans le secteur maritime.

Pour ce faire, elle préconise que notre  pays  s’inspire des instruments pertinents de l’Organisation internationale du Travail pour garantir et faire respecter les principes et droits fondamentaux au travail, un des piliers de l’emploi décent. En outre, après s’être réjouie de la pertinence du choix du thème pour cette 4ème Edition de la journée internationale des gens de Mer   qui porte sur : « Réflexions autour de la problématique de la massification de l’emploi maritime», l’ancienne ministre d’Etat déclare que le pilier le plus essentiel du travail décent est véritablement le dialogue social.

«C’est aussi grâce à un dialogue social bipartite fécond entre partenaires sociaux du secteur maritime que s’instaureront et se consolideront des relations professionnelles apaisées consubstantielles à la productivité et à la compétitivité.

Notre Institution, le Haut conseil du dialogue social, accorde une importance au secteur maritime», poursuit-elle.

Et Mme Ndiaye en veut pour preuve les échanges menés avec les partenaires sociaux travailleurs de ce secteur mais aussi certaines attentes de ces derniers,  consignées  dans notre Rapport 2015 sur l’état du dialogue social remis lors d’une cérémonie solennelle le 25 mai 2016.

«Je ne saurais terminer sans féliciter Monsieur le ministre Oumar Guèye pour tous  les actes posés  à la tête de ce département.

Pour illustrer mes propos, je voudrais citer  le lancement du programme d’immatriculation des pirogues, effectué  il y a quelques jours.

Au-delà de Oumar Guèye,  c’est le Premier ministre, Mahammed Boun Abdallah Dionne qui est à féliciter pour sa capacité  à  rendre opérationnelle  la vision de Son Excellence Monsieur Macky Sall, président de la République du Sénégal»,  conclut Innocence NTAP Ndiaye.