Audience accordée à la délégation de la C.N.V International

Audience accordée à la délégation de la C.N.V International conduite par Mme Suzanne Kruizinga, Secrétaire Générale C.N.V. Connectief (Education – Santé – Secteur Public) accompagnée de Monsieur Diédérik Brink, Conseiller Politique C.N.V. Education et de Mme Kafui Fiadjigbe Conseiller en charge des projets Bureau de Cotonou.

Au titre des représentants de l’Union Démocratique des Travailleurs de du Sénégal (U.D.T.S.) on peut citer, entre autres, par Mme Diallo Mariama représentant Mme Marième Bâ Konaté , Secrétaire Général de l’Union Démocratique des Travailleurs du Sénégal , empêchée et Monsieur Mafall Fall, Secrétaire Général du Rassemblement des Educateurs et Enseignants Libres (R.E.E.L) syndicat affilié à l’U.D.T.S.

Pour rappel, le R.E.E.L en partenariat avec le C.N.V. International a organisé un atelier du 26 au 28 août dans un hôtel de la place sur le thème : « Rôle des Enseignants du R.E.E.L / U.D.T.S dans la mise en oeuvre du dialogue social dans le secteur de l’éducation et de la formation au Sénégal ».

Cette activité qui rentre dans le cadre de leur programme de de promotion du dialogue social dans le secteur de l’éducation et de la formation a vu la participation active du Haut Conseil du Dialogue Social à deux niveaux:
– Lors de la cérémonie protocolaire d’ouverture de l’atelier par une allocution prononcée par Monsieur Oumar Fall, Secrétaire Exécutif du H.C.D.S. représentant le Président ,Mme Innocence Ntap Ndiaye , empêchée
– Au cours des travaux par la participation au panel de Monsieur Atoumane Diaw, Président de la Commission Formation et Sensibilisation du H.C.D.S.

Enseignement – Une session spéciale de prérentrée pour une année sans perturbation

Une session spéciale de prérentrée est prévue en septembre avec tous les syndicats et partenaires de l’école sénégalaise afin d’éviter toute perturbation durant la rentrée prochaine, a annoncé vendredi, la présidente du Haut Conseil du Dialogue Social, Innocence Ntap Ndiaye, lors de la cérémonie de remise de prix du lycée Lamine Gueye.

 

«Nous allons organiser une session spéciale de prérentrée avec tous les syndicats, et tous les partenaires de l’école. Nous allons le faire en début septembre. Nous avons parlé avec les partenaires sociaux, et nous attendons incessamment la tenue qui durera entre quatre et cinq jours», a affirmé Innocence Ntap Ndiaye.

La situation de l’école sénégalaise reste un défi à relever pour le gouvernement de Macky Sall. Durant l’année scolaire 2015-2016, l’Etat n’a trouvé que des compromis avec les enseignants. Ces derniers ont levé le boycott de la surveillance des épreuves anticipées de philosophie du Baccalauréat, grâce à la médiation du médiateur de la République, Alioune Badara Cissé.

En suite, avec les bons offices de Tivaouane et de Touba, ils ont pu surseoir à la rétention des notes, qui était à l’origine des réquisitions que leur avait envoyées le ministre de l’Education nationale Serigne Mbaye Thiam et de la menace de radiation des enseignants grévistes.

«Nous pensons que si nous nous engageons très tôt dans les discussions, nous arriverons à éviter toute sorte d’aspérité durant l’année scolaire», a estimé la présidente du Haut Conseil du Dialogue Social.

Innocence NTAP Ndiaye, Présidente du HCDS et Marraine du Grand Concours Espoir Business

« Les Jeunes doivent oser entreprendre car c’est la clé du succès… »
« Il faut encourager ces jeunes qui ont osé entreprendre, le Haut Conseil du Dialogue Social avec ses membres, nous allons les accompagner dans la formation et l’orientation afin de les mettre en relation avec des partenaires nationaux et internationaux », a soutenu, ce Samedi à Dakar, Innocence NTAP Ndiaye, Présidente du Haut Conseil du Dialogue Social (HCDS), dans le cadre de la finale du Grand Concours intitulé Espoir Business, dont l’objectif est de promouvoir entrepreneuriat chez les jeunes sénégalais, sous la houlette de la Jeune Chambre Internationale Universitaire Dakar Espoir, avec un thème axé sur : « Une jeunesse entreprenante pour un pays émergent » et la Marraine de cette édition 2016 est Mme Innocence NTAP Ndiaye, Actuelle Présidente du Haut Conseil du Dialogue Social. Interpellé sur le cadre juridique pour faciliter entrepreneuriat au Sénégal, Innocence NTAP Ndiaye soutient : « Le cadre juridique ne pose pas problème. Mieux, si nous accompagnons ces jeunes, ils vont émerger ». A l’en croire, en ces termes : « Ces jeunes ont besoin de model, nous allons prendre connaissance des projets pour mieux les accompagner ». Pour rappel, Innocence NTAP Ndiaye, Présidente du Haut Conseil du Dialogue Social (HCDS) et Marraine du Jour invite les Jeunes à ne pas attendre tout de l’Etat, selon elle, l’Initiative est permanente, les jeunes doivent oser car c’est la clé du succès.

Par Amadou Tidiane Sow

 

Autres sources: www.rondelleplus.org

Lancement de la Caravane des Petites et Moyennes Entreprises (PME) 2016 à GUEDIAWAYE: Alioune SARR et Innocence NTAP Ndiaye prônent le leadership économique pour les femmes et les jeunes

Les femmes chefs d’entreprise, les teinturières, les couturières, les horticultrices, les marchants ambulants étaient à l’esplanade de la mairie de Guédiawaye, pour prendre part au lancement officiel de la caravane 2016 des P.M.E. dans une cérémonie présidée par M. Alioune Sarr, Ministre du Commerce, du Secteur Informel, de la Consommation, de la Promotion des Produits Locaux et des PME. Il avait à ses côtés Mme Innocence NTAP Ndiaye, Présidente du Haut Conseil du Dialogue Social, des représentants du Préfet du Département et du Maire de la ville. D’emblée, M. Cheikh Ndongo Guèye a, au nom de M. Aliou Sall, remercié les autorités d’avoir porté leur choix sur leur localité qui s’inscrit dans un processus de modernisation et peut saisir cette occasion afin de montrer le potentiel économique et artisanal de ses habitants. Il appelle de tous ses vœux l’édification d’une maison de l’entreprise à Guédiawaye ; ce qui leur permettrait de fédérer les forces dans le but de promouvoir l’entrepreneuriat des femmes, des jeunes et apporter une assistance aux porteurs de projets dans une dynamique inclusive en y associant toutes les parties prenantes. Les femmes ont abondé dans le même sens mais voudraient être mieux orientées vers les institutions financières et bancaires pour profiter d’opportunités diverses en relations d’affaires et de partenariat. Mme Innocence NTAP Ndiaye a reconnu que cette manifestation est venue à son heure car elle se tient dans un contexte de mise en œuvre de réformes devant concourir à la transformation structurelle de l’Economie et de la croissance. Selon Mme Ndiaye, en inscrivant cette caravane dans l’optique de développement des PME et de vulgarisation du Programme d’Appui au Secteur Informel, le ministre s’engage dans l’atteinte des objectifs du Plan Sénégal Émergent, l’unique référentiel des politiques économiques et sociales dans notre pays à l’horizon 2035. Elle a réitéré la disponibilité du Haut Conseil du Dialogue Social à établir une synergie féconde entre le ministère du commerce et les collectivités locales. Prenant la parole, M. Alioune Sarr a affirmé que la caravane a été organisée pour favoriser une meilleure connaissance des nouveaux dispositifs mis en place par le Gouvernement, relatifs aux services financiers et non financiers et à l’environnement juridique, fiscal et administratif propice au développement des PME. Après le lancement officiel de la caravane des PME 2016, le ministre du commerce, accompagné des autorités, a visité des unités de production tenues par les femmes transformatrices de produits locaux.